Étudier à Berkeley, une expérience formidable

Étudier à l'Université de Californie, à Berkeley
Étudier à l'Université de Californie, à Berkeley

Étudier, vivre et travailler aux Etats-Unis est un rêve qu’ont toujours partagé beaucoup de personnes. Aussi vieux soit-il, le rêve américain continue d’être l’un des principaux moteur de l’immigration aux USA. En effet, les Etats-Unis sont non seulement magnifiques et dépaysants, de par leur culture, leurs richesses et leurs somptueux paysages, mais ils abritent aussi les universités les plus prestigieuses et certaines des entreprises les plus florissantes au monde. En février 2014, j’ai donc voulu tenter ma chance en partant étudier durant un semestre à l’University of California, à Berkeley. À travers une série de trois articles, je souhaite ainsi partager une part de mon expérience, mais surtout insister sur les raisons qui m’ont poussé à y revenir travailler, après un bref retour en Belgique, mon pays d’origine. Ce premier article présente les principaux points qui m’ont décidé à partir étudier à Berkeley et l’expérience que j’ai retiré de ce premier semestre dans la baie de San Francisco.

Étudier à l’étranger : une décision importante ?

En février 2014, je prenais l’avion pour San Francisco afin de terminer mon Master à l’Université de Berkeley. Ce départ fut le fruit d’une longue réflexion qui a débuté à la fin de mon bachelier en ingénieur électricien (ou ingénieur civil électricien en Belgique). A cette époque, je commençais à penser aux possibilités d’Erasmus et voyages à l’étranger que proposait mon université, l’UMONS. Je voulais non seulement découvrir une culture et un mode de vie différent de ce que je connaissais, mais je souhaitais aussi réaliser un séjour qui pourrait d’une manière ou d’une autre bénéficier à ma future carrière professionnelle. Et pour être honnête, Berkeley ne fut pas mon premier choix : son université est l’une des meilleures au monde et je pensais qu’elle me serait inaccessible, non seulement parce qu’elle n’accepte pas n’importe quels étudiants, mais aussi parce que les frais d’inscription son extrêmement élevés. J’ai alors envisagé de partir étudier dans diverses destinations telles que le Canada ou l’Australie, notamment pour la différence culturelle avec la Belgique et les pays européens avoisinant. Ces choix étaient toujours guidés par mon sentiment qu’une telle expérience ne se reproduirait pas souvent et qu’il fallait absolument profiter de ce séjour pour en sortir enrichi.

Comment me suis-je retrouvé à l’Université de Berkeley ?

Pour étudier à l’étranger, il est intéressant d’avoir un professeur ou une connaissance en relation avec le personnel de l’université dans laquelle vous voulez séjourner. J’ai ainsi eu la chance de me faire introduire à un chercheur de l’Université de Berkeley qui n’a pas hésité à m’accueillir chaleureusement, alors que je ne lui avais envoyé qu’un petit email pour me présenter. Je ne le réalisais pas encore, mais cet accueil était typique de la mentalité de la côte ouest américaine. Je n’ai alors pas hésité une seule seconde et décidais de me lancer dans cette expérience : non seulement j’allais faire de la recherche dans un de mes domaines favoris, mais j’allais surtout étudier à l’Université de Berkeley, la meilleure université publique au monde ! C’était tellement inattendu qu’il m’aura fallu quelques mois pour me faire à l’idée que tout cela n’était pas une blague… Et heureusement pour moi, c’était bien sérieux !

Une expérience enrichissante tant d’un point de vue professionnel que personnel

Durant ce petit séjour de 6 mois à Berkeley, j’ai pu prendre un réel plaisir à étudier et faire de la recherche dans des laboratoires possédant tous les équipements et matériaux imaginables. J’ai aussi rencontré une pléthore de chercheurs, professeurs et étudiants intelligents (et j’insiste bien sur ce mot !). Discuter avec de telles personnes vous enrichit énormément, surtout lorsque vous partagez une passion commune. De plus, cela vous aide à forger un réseau professionnel de personnalités souvent très influentes dans leur milieu. A côté de la recherche, j’ai aussi pu suivre les cours des plus grands professeurs. Ces cours sont la plupart du temps interactifs et j’y ai énormément appris tout en prenant beaucoup de plaisir à participer. Je vous passe les détails, mais ce séjour a énormément profité à ma formation d’ingénieur.

Mais ce voyage ne m’a pas seulement été bénéfique d’un point de vue professionnel. En effet, j’ai pu découvrir la culture ouest-américaine, qui est très différente des mentalités que nous connaissons en Europe de l’ouest. Au premier abord, on remarque directement que les Californiens sont très amicaux et très respectueux des autres personnes et de leur environnement. Mis à part quelques délinquants et drogués qui errent dans les quartiers les moins bien fréquentés, les villes sont propres, les gens agréables et vous serez toujours bien accueilli où que vous alliez. Ce fut toujours un réel plaisir de rencontrer de nouvelles personnes et ce fut sans aucun doute l’un des aspects qui m’a le plus plu à San Francisco.

Il faut aussi souligner que la Californie possède de nombreux parcs naturels et de magnifiques paysages. Les randonnées font partie du quotidien des californiens et il ne faut jamais aller bien loin pour trouver quelque chose à visiter. D’ailleurs, la baie de San Francisco est très active, aussi bien de jour que de nuit. Il y a régulièrement de nombreux événements organisés, tels que des concerts, fêtes et célébrations. Il n’y a clairement jamais le temps de s’ennuyer !

Étudier dans la baie de San Francisco, une chance à saisir !

Après la lecture de cet article, vous vous doutez bien que je ne peux que recommander à tous de vivre cette expérience véritablement formidable. Étudier à Berkeley ne fut pas seulement synonyme de bons temps passés à découvrir la région et profiter des nombreux événements organisés. Ce séjour a surtout changé ma vie puisque j’ai décidé de retourner en Californie pour travailler dans la baie de San Francisco. Et même les plus casaniers devraient se laisser tenter par l’ aventure et poursuivre leurs études à l’étranger : vous avez tellement à apprendre et découvrir, il faut en profiter ! Alors, qu’attendez-vous, partez vite en Erasmus ! 🙂

Ce premier article marque le début d’une série de trois billets visant à retranscrire mes impressions sur mon séjour aux États-Unis ainsi que les raisons qui m’ont poussé à y revenir. Le prochain article traitera du monde du travail dans la baie de San Francisco. Même si je suis seulement en train de le découvrir, j’ai déjà beaucoup à raconter et à partager avec vous ! N’hésitez pas à me poser des questions et à demander plus de renseignements sur l’un ou l’autre aspect pour lequel je n’aurai pas été assez clair ou que je n’ai pas (assez) abordé.

Julien Biral

Après avoir étudié à l'Université de Berkeley, Julien travaille désormais à Emeryville, dans la baie de San Francisco.Trouvant que les démarches à réaliser pour partir aux Etats-Unis n'étaient pas toujours claires et faciles à interpréter, il décide de créer le site "Etudier à San Francisco" afin de répondre aux questions que les gens se posent à propos de ce type de voyage.

N'oubliez pas de jeter un oeil aux autres articles...

16 Réponses

  1. Oui je confirme c’est vraiment une expérience intéressante! On est ici pour le postdoc de mon copain/mari donc plus tout à fait étudiants mais c’est genial de voir la vie américaine de l’intérieur! Avec ses bons et ses mauvais cotés…

    • Julien Biral dit :

      Tu vas voir, vous allez vite oublier les mauvais côtés avec le temps 🙂 Au début aussi, on pensait qu’il y avait quand même pas mal de mauvais côtés. Avec le recul, je suis d’avis qu’il fait vraiment bon vivre dans la baie de San Francisco (ce n’est pas forcément la même chose ailleurs aux USA). Le seul véritable souci, d’après moi, est le fossé social entre les « riches » et les pauvres qui fait vraiment de la peine à voir…

  2. Prisca Pripri dit :

    J’ESPERE VIVEMENT QUE BEAUCOUP D’ETUDIANTS OU FUTURS ETUDIANTS POURRONT LIRE CET ARTICLE ! TU Y DONNES VRAIMENT DES INFOS SUPER INTERRESSANTES ET SUPER PRATIQUES ; MERCI DE PARTAGER TON EXPERIENCE CAR C’EST PAS TOUT LE MONDE QUI LE FERA !

  3. rageau adeline dit :

    Bonjour, j’aurai voulu avoir des renseignements à propos de ton inscription. Comment as tu fait ? Combien de temps cela t’as pris pour faire tout ca ? Je souhaiterai venir étudier pour une année dans le marketing et j’ai besoin de détails. Merci de ton aide

    • Julien Biral dit :

      Salut Adeline! En fonction de ce que tu recherches (suivre un cursus complet, faire un échange ?), cela prendra plus ou moins de temps. J’ai fais un échange et les démarches ont été assez rapides, mais si tu souhaites suivre un cursus complet, il faut t’y prendre à l’avance et déposer ta candidature environ 6 mois à l’avance.

  4. ajlani dit :

    bonjour Julien, actuellement lycéenne je souhaiterais aller à Berkeley dans 2 ans.
    le seul problème est que je ne sais pas quelles études sont enseignées là bas, saurais-tu m’éclairer? merci d’avance ! (je suis en L)

    • Bonsoir Ajlani,

      il y a des études pour tout aux US. Que voudrais-tu faire/étudier ?
      Voudrais-tu aller à l’université ou dans un collège?
      Peux-tu préciser ce que signifie « je suis en L » ?

      Audrey

  5. Nao dit :

    Bonjour,
    Merci d’avoir partagé ton expérience avec nous. J’ai une question concernant les frais d’inscription. T’as payé combien pour les 6 mois s’il te plait?

    D’avance merci 🙂

    • Julien Biral dit :

      Je n’ai pas payé de frais d’inscription étant donné que je n’étais pas inscrit pour le semestre. J’ai fais de la recherche (et suivi quelques cours en tant qu’élève libre) et cela n’a rien couté 🙂
      Sinon, un semestre à UC Berkeley coute environ 30 000$ pour un étudiant international/non-californien, de ce que j’ai entendu (60 000$ par années)

  6. Nicolas dit :

    Bonjour,
    Je suis à San Francisco depuis deux mois déjà, et dans quelques temps je vais aller à Berkeley Extension pour étudier. Du coup, j’hésite à rester sur SF et prendre le BART tout les jours, ou déménager sur Berkeley. Un avis ?

    • Bonsoir Nicolas,

      Cela dépend où tu habites à SF mais c’est faisable! J’ai fait Berkeley-SF pendant 1 an.
      Maintenant si tu veux moins te prendre la tête avec le Bart et, normalement, payer moins cher, je te conseille Berkeley.

      Audrey

      • Emilie dit :

        Bonjour Nicolas,
        Je pars étudier à Berkeley Extension dans quelques mois et j’aurais aimé avoir ton avis concernant l’école car sur internet beaucoup se plaignent du manque de qualité de l’enseignement dans l’Extension…
        Merci beaucoup pour ton retour même si cela fait plus d’un an que tu es parti !

  1. 1 janvier 2015

    […] très bien au boulot et je ferai un article dans la suite de celui que j’avais posté sur mes études à Berkeley pour vous raconter tout cela un peu plus en détails […]

  2. 26 janvier 2015

    […] franchement le détour. La ville possède aussi l’une des meilleures universités au monde, UC Berkeley, où Julien a été faire son mémoire. Au final, la ville est principalement animée par les étudiants et Berkeley est donc une ville […]

  3. 20 juillet 2015

    […] Si vous logez dans le centre, faites bien attention à trouver une propriété avec un garage. Il est très difficile de se garer près de l’université de Berkeley. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci d'avoir partagé ! Aime notre page pour être tenu au courant des derniers articles et nouveautés.