Obtenir un accord avec l’Université de Berkeley

Campus de l'Université de Berkeley
Campus de l'Université de Berkeley

Aujourd’hui, je vais aborder une question que plusieurs personnes me posent depuis un certain temps : comment ai-je fait pour obtenir un accord avec l’Université de Berkeley ? J’espère que vous trouverez quelques réponses dans les lignes qui vont suivre, mais il n’y a malheureusement aucune méthode miracle. Ne vous attendez donc pas à ce que j’explique une démarche toute faite. Je me contenterai d’illustrer mon cas dans un premier temps, et j’étofferai l’article à l’aide d’autres étudiants ou chercheurs au fur et à mesure.

En quoi un accord va-t-il me servir, concrètement ?

Si l’Université de Berkeley accepte de vous recevoir, ils vont entreprendre les démarches pour vous fournir les papiers nécessaires à l’obtention d’un visa. Il faut donc vous y prendre bien à l’avance pour ne pas vous retrouver en dernière minute sans visa : dans ce cas, vous ne passerez pas la frontière américaine.

Première étape pour l’obtention d’un accord : que voulez-vous faire à Berkeley ?

Avant d’aller plus loin, il est important que vous soyez capable de vous situer : quelles études faites-vous, quel est votre niveau d’étude (bachelier, master ou doctorat), pour combien de temps et pourquoi voulez-vous rejoindre l’Université de Berkeley, que voulez-vous y faire ? Tous ces paramètres vont jouer un rôle important pour la suite des démarches, il est donc primordial que vous soyez sûr de vous avant d’entamer quoi que ce soit. Vous ne le savez peut-être pas encore, mais le campus de Berkeley est immense et chaque entité agit presque indépendamment des autres. Dis autrement, il n’est pas question d’obtenir un accord valable pour « toutes les activités de l’Université », c’est bel et bien à un des nombreux départements, à un laboratoire, à une personne particulière que vous devrez vous adresser. Toutes les informations citées ci-dessus seront indispensables pour pouvoir lancer la procédure administrative d’obtention d’un accord.

À cela s’ajoute une autre question à laquelle vous n’échapperez pas : avez-vous réellement les fonds nécessaires pour ce type de séjour ? Sachez que la baie de San Francisco, en particulier San Francisco et Berkeley, compte parmi les endroits les plus chers des Etats-Unis, que ce soit en termes de logement, coût des études ou, simplement, coût de la vie.

Prise de contact avec l’Université de Berkeley

Une fois les informations nécessaires réunies, il va falloir contacter l’Université de Berkeley de la manière la plus adéquate. Cette prise de contact sera différente suivant le cas dans lequel vous vous situez : désirez-vous suivre une ou plusieurs années complètes à Berkeley, ou voulez-vous poursuivre des recherches dans un laboratoire, en tant qu’étudiant ou chercheur ? Chacun de ces différents profils possède ses propres démarches, en plus de dépendre du département ou du laboratoire auquel vous vous adresserez. Vous trouverez toutes les informations nécessaires (et à jour) ainsi qu’un formulaire de contact sur le site de la VSPA (Visiting Scholar and Postdoc Affairs). Une fois sur le site, cliquez sur la catégorie qui vous concerne et vous devriez trouver plus ou moins tous les renseignements dont vous avez besoin. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à poser une question par email à la VSPA, ils se feront un plaisir de vous répondre.

Je pense que l’idéal est alors de communiquer directement avec la bonne personne, généralement un contact de votre école d’origine, et, si possible, travaillant dans le domaine que vous visez. Si personne ne sait vous mettre en contact avec l’Université de Berkeley, essayez de vous renseigner un maximum pour trouver le contact le plus approprié à recevoir votre demande d’accord. Vous pouvez aussi postuler directement sur le site web de l’Université, mais je pense que vous aurez de meilleurs résultats en vous adressant directement à quelqu’un. Dans tous les cas, préparez bien à l’avance vos CV et lettre de motivation (en anglais, en faisant attention aux conventions américaines, différentes de celles qu’on utilise en Europe) afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Enfin, le campus de Berkeley est prestigieux et est une des meilleures universités des Etats-Unis. Il va donc de soit qu’ils n’acceptent que les bons étudiants. N’oubliez donc pas de bien travailler dans votre université d’origine ! 🙂

Gardez espoir !

J’espère que je ne vous ai pas fait peur avec tout ce que vous avez pu lire jusqu’à présent. 😀 Pour vous rassurer, sachez que l’Université de Berkeley désire accueillir de nombreux étudiants étrangers afin de maintenir la diversité culturelle dont elle jouit actuellement. Si vous avez fait une demande sérieuse, tout devrait se passer pour le mieux. Gardez donc espoir !

Julien Biral

Après avoir étudié à l'Université de Berkeley, Julien travaille désormais à Emeryville, dans la baie de San Francisco.Trouvant que les démarches à réaliser pour partir aux Etats-Unis n'étaient pas toujours claires et faciles à interpréter, il décide de créer le site "Etudier à San Francisco" afin de répondre aux questions que les gens se posent à propos de ce type de voyage.

N'oubliez pas de jeter un oeil aux autres articles...

4 Réponses

  1. Nico dit :

    Merci, c’est très bien expliqué 🙂

  2. Sebilunique dit :

    Ça me donne presque envie de reprendre les études, continue comme ça Julien

  1. 17 mars 2014

    […] élevé, et il vaut mieux privilégier la première solution : assurez-vous donc d’avoir établi un accord avec l’administration de l’école qui vous […]

  2. 28 octobre 2014

    […] étudier à l’étranger, il est toujours bon d’avoir un professeur ou une connaissance en relation avec le personnel de l’université dans laquelle vous voulez séjourner. J’ai ainsi eu la chance de me faire introduire à un […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci d'avoir partagé ! Aime notre page pour être tenu au courant des derniers articles et nouveautés.